On vit toujours des premières fois…

On vit toujours des premières fois. Oui, oui. Que l’on soit débutant ou cascadeur, dresseur ou éleveur, chaque lever de soleil nous est une promesse de nouveauté, comme un printemps perpétuel… dans nos têtes du moins parce que côté météo

Pour ma part, je m’apprête à (re)vivre une première fois: le premier cours individuel avec un nouveau professeur, dans une nouvelle écurie et avec un cheval inconnu. Bien que cela soit prévu pour la semaine prochaine, je me retrouve déjà pleine de questionnements. Ho, pas vraiment à propos du cheval que l’on m’attribuera. Une fois la porte du box passée, je saurai probablement à quoi m’en tenir. Non, plutôt  à propos du contenu, de l’environnement, du contact …

Quand vous changez de crèmerie manège, on vous pose LA question cruciale: quel est votre niveau? Que répondre à cela? Simplement « l’officiel » ? Soit  – j’ai mon étrier d’or depuis 2009 –  et passer sous silence l’expérience accumulée depuis lors? Ou façon client prétentieux? Soit – Les brevets ça veut rien dire. Je suis multi-disciplines, j’ai de l’expérience avec des chevaux pas toujours faciles, je suis une éternelle étudiante en ce qui concerne les chevaux., d’ailleurs, j’en ai possédé un… – Autant dire tout de suite au prof qu’il ne pourra rien vous apprendre… En tous cas, il  y a des risques pour qu’il l’entende ainsi… Bref, cédant à mon habitude et à ma peur de passer pour une pimbêche ou pour la fille qui s’invente une vie, j’ai répondu façon officielle. En espérant ne pas tomber sur le papy du manège sur qui il faut littéralement taper pour qu’il avance…. Seigneur, priez pour moi!

Bon point, et c’est pour cela que je me suis adressée à cet endroit, il paraît que les dadas y sont bien traités, et profitent autant que possible des pâtures. Oui, je peux supporter un prof insupportable s’il est compétent, monter sous la drache nationale, faire 20 km en scooter par -10 °c, mais je suis incapable de payer des gens qui exploitent des animaux mal logés, mal nourris et donc malheureux. Extrémiste, moi? Si peu!

Autre inquiétude, en provenance directe de mes a priori : va-t-on m’obliger à seller sur le garrot? A monter façon ski-nautique? A serrer la muserolle sous prétexte que « si tu serres pas il pète en l’air comme il veut »? …

Et ça, c’est la partie de l’iceberg que je parviens à vous partager!

Bref, beaucoup de questions, une certaine anxiété qui s’installe mais qui devrait passer une fois à cheval et surtout, pour finir sur un bon point: la promesse de rencontrer des personnes sympathiques si j’en crois ma conversation téléphonique de ce matin.

En attendant, je m’en vais changer les pneus de ma monture motorisée, parce que oui, LES PNEUS NOUVEAUX sont arrivés 🙂

Merci de m’avoir lue et à bientôt!

P.-S: n’oubliez pas! Les commentaires, questions et partages d’expériences sont toujours les bienvenus! N’hésitez pas! Soit sur la page A-VOUS, soit sur le groupe Fb Horses Hints, soit sur la page du blog! A vos claviers!

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s