Masterclass avec Pierre Beaupère – II

Chers Lecteurs,

Hier, je vous mettais dans l’ambiance de cette fameuse journée avec Pierre Beaupère et vous racontais la première session, aujourd’hui, comme promis, je vous présente la suite du travail.

Couple B  – Selle français de 14 ans, entier, décrit comme émotif, se durcit en bouche et/ou lâche le contact en extérieur, asymétrie gauche, cheval de CSO à la base – Actuellement, cavalière de dressage Amateur 1, sort à nouveau le cheval en Amateur 2 car certains mouvements ne passent pas bien (changements de pied au temps par exemple)

Le cheval est monté en bride et P. B. nous rappelle que l’on monte en bride pour affiner le travail effectué en filet au préalable et que cet outil offre plus de finesse et permet surtout de décomposer précisément les actions de main. Les rênes de filet règlent la direction, les rênes de bride vibrent aux moments opportuns pour obtenir décontraction et cession de nuque et de mâchoire (en résumé grossier, ndlr).

Comme pour le couple A, on commence par observer et on retrouve des problèmes de rythme, d’équilibre et de décontraction. Le plus visible est la contraction mais est-ce bien le fond du problème ? Selon Pierre Beaupère, l’effet le plus visible est bien souvent la conséquence et non la cause ! Il va nous le prouver assez rapidement d’ailleurs avec ce couple.

Au trot, on voit distinctement les antérieurs se jeter loin et les postérieurs dans une sorte de ralenti. L’occasion de rappeler qu’un cheval doit se mouvoir de l’arrière vers l’avant et non l’inverse: « rapide derrière, lent devant« ! Un cheval rassemblé est un cheval dont la ligne du dessus est longue et la ligne du dessous courte. Pas l’inverse.

img_7963-vl

Peinture Simone L’Hermitte

On entend également le cheval grincer des dents, preuve que « quelque chose cloche ». Premier réflexe: déserrer la muserolle: petit à petit pour ne pas risquer des réactions inadaptées. P. B. conseille à la cavalière de régler la muserolle deux trous plus lâche encore pour ses futures séances.

Au pas, l’encolure du cheval oscille fortement de haut en bas, preuve que l’allure est trop rapide pour lui. On lui demande alors de ralentir son pas à l’extrême en conservant le même niveau d’énergie comme si l’on recherchait le pas compté. On en profite pour travailler l’asymétrie (cf article précédent pour plus de détails).

Point d’attention: on a tendance à agir sur la rêne intérieure pour régler l’incurvation. Résultat: le cheval se plie beaucoup trop à l’intérieur. En réalité, l’angle nécessaire pour réaliser un cercle de 20 mètres est d’environ 2°… Peanuts donc. Penser à garder son cheval droit suffit à l’incurver sur ces courbes larges et pour l’inviter à se poser sur la main, petite vibration de l’annulaire extérieur. La majorité des chevaux y répond mieux qu’à la rêne intérieure. Pour l’avoir expérimenté à nombreuses reprises, Horses Hints plussoie :p

Autre problème, le cheval est insensible aux actions de dos de sa cavalière qui agit donc beaucoup trop avec les mains. P. B. l’aide donc à resensibiliser sa monture: on agit avec le dos et puis avec les mains si et seulement si aucune réaction n’est enregistrée.

Au départ de questions de changements de pieds qui ne passaient pas nous sommes revenus au travail de base. Il n’a pas même été question d’épaule en dedans ou de simples voltes car, en équitation, on construit les choses les unes sur les autres et non en parallèle. Il est inutile, stressant voire dangereux de passer à l’étape supérieure tant que la base n’est pas stable, fluide et dans la bonne énergie.

Autre notion vue avec ce deuxième couple: comme le monde du cheval manque de chevaux bien dressés pour montrer et faire sentir aux élèves ce qu’est un vrai beau bon mouvement, une alternative intéressante existe: la mentalisation. Comprendre: la visualisation du cheval actuel d’une part comme il se présente en ce moment et d’autre part comme on l’imagine en cheval idéal. Cela permet de se poser de bonnes questions (que faire en cet instant? que garder? qu’améiorer?) ainsi que de découper le travail en petits objectifs simples à atteindre, jusqu’à l’objectif final: le cheval idéal. Tiens, ne serait-ce pas la méthode de Walt Disney? Hé bien si! Un gros objectif ou un gros problème ne sont qu’une succession de petites étapes simples à franchir.

14 heures 30 – Un burger et un café plus tard, prêts à affronter à nouveau les rigueur de l’automne, nous accueillons au manège le couple suivant.

Couple C – Frison modèle sportif, 5 ans, anémique, instable dans son attitude,  manque de régularité, peu d’énergie, départs au galop souvent faux ou désunis – Cavalière par passion, pense que l’instabilité de son cheval est due à son propre manque de fixité, parle à son cheval sur un ton encourageant

Selon une récente étude, 60 à 80 % des chevaux de club souffriraient d’anémie, ce qui expliquerait ce manque d’énergie déploré par tant de cavaliers de manège. Le frison en présence est bien sûr suivi pour ce problème et un des buts de la séance sera de le remettre en avant.

Une particularité du frison, selon P. B., outre la large proportion de défauts de conformation présente chez les membres de la race (gorge de pigeon et dos long), est sa tendance à vite s’éteindre. Race de traction à la base, le travail qui lui est demandé en dressage contrarie sa locomotion naturelle et le fatigue. Il faut donc veiller à mener intelligement les séances. On va mettre en place des temps de travail assez courts. Plus la difficulté sera importante pour le cheval, plus le temps de travail sera court. On augmentera petit à petit ce temps mais on s’arrêtera toujours AVANT que le cheval n’arrête de lui-même par fatigue. On ajustera également la qualité de la récompense. Effort = Gros réconfort. Une manière de motiver efficacement son partenaire.

Petit rappel ici aussi: un cheval ne se pousse pas avec l’assiette. L’assiette est un robinet-doseur de l’énergie mais pas une aide propulsive. Si l’on veut marcher correctement au pas, on rend les rênes jusqu’au bout et on laisse passer le mouvement mais on ne pousse pas avec le bassin.

Côté matériel, un petit mot de P. B. au sujet de la muserolle pull-back: « Comme toujours, ce n’est pas le matériel qu’il faut mettre en cause mais son règlage. J’ai vu plus de chevaux malheureux à cause des actions brutales de leurs cavaliers que de chevaux malheureux à cause d’une muserolle croisée bien réglée » Le tout est d’apprendre à choisir et ajuster correctement ses outils suivant soi-même et son cheval. Une base…

Couple D – SBS 4 ans, CSO et CCE, monté depuis un an – Cavalière « de concours »

Cette session fut surtout le moment de montrer comment rendre un cheval plus autonome par « contrat ». « Si tu gardes l’allure, je te laisse tranquille »… Les trois piliers rythme – équilibre – décontraction ont également été travaillés mais nous vous éviterons une redite lourde à digérer. Ce couple nous a également montré que le dressage est une base pour toute discipline. Une image est resortie en cours de travail: si vous vous sentez prêt à aller sauter à l’allure où vous vous trouvez c’est que l’impulsion et l’énergie y sont. Sinon, vous savez quoi améliorer. A tout moment vous devez pouvoir passer d’une allure à l’autre, ascendante ou descendante et varier l’attitude de votre cheval. Si vous ne pouvez pas le faire au pas, au trot, au galop sur le plat… ce n’est pas à l’obstacle que vos problèmes se règleront. On le sait mais n’empêche… toujours bon de l’entendre 🙂

La suite au prochain article

A bientôt les amis!

5 réflexions sur “Masterclass avec Pierre Beaupère – II

  1. Pingback: Masterclass avec Pierre Beaupère – II – horseshintsdotcom

  2. Pingback: Masterclass avec Pierre Beaupère – III | Horses Hints

  3. Pingback: Masterclass avec Pierre Beaupère – III – horseshintsdotcom

  4. Pingback: Masterclass avec Pierre Beaupère – I | Horses Hints

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s