Le cheval en conscience – Séance découverte

Chers Lecteurs,

La pleine conscience ou mindfullness est en vogue et pourtant, peu de cavaliers tentent cette « attitude » avec leurs chevaux. Les bénéfices sont multiples autant pour l’humain que pour l’équin. Cette technique est même utilisée par les psychothérapeutes en groupe et en individuel. Alors ? Alors, cela demande un petit encadrament, du moins pour débuter mais… aujourd’hui, je vous propose une petite expérience toute simple, accessible à tous.

La prochaine fois que vous monterez votre saboté préféré – pour commencer et dans un espace clos – demandez-lui un bon pas et fermez les yeux. Si votre favori est un brin « zinzin du carafon » ou que vous voulez être sûr de pouvoir vous centrer sur l’essentiel, faites-vous longer.

Oubliez la technique, oubliez le dressage, oubliez vos objectifs. Laissez-vous seulement bercer par l’allure. Enfoncez-vous dans votre selle, tout en vous tenant droit bien sûr, et laissez descendre vos jambes, quittez vos étriers. Gardez vos mains tranquilles voire lâchez les rênes (les selles à battes ou à cornes sont bien pratiques ici mais on peut aussi faire un noeud) et laissez tomber vos bras le long de votre corps. Sentez l’air sur votre peau. Chaud ? Froid ? Tempéré ? Venteux ? Lourd ? Ecoutez le son caractéristique des pieds qui se posent sur le sable puis s’élèvent : 1-2-3-4 , 1-2-3-4, 1-2-3-4 etc…

Image result for Zen

Ecoutez votre cheval respirer. Sentez ses flancs battre doucement contre vos jambes. Accordez votre respiration à la sienne et à son allure. A l’inspiration, votre ventre se gonfle, à l’expiration il se dégonfle mais jamais vos épaules ne remontent! C’est la respiration du bébé, du yogi, du chanteur, et… du cavalier en paix. Expérimentez plusieurs rythmes différents : inspire à 2 foulées, inspire à 4 foulées, respiration au même rythme que Chevalamour, etc… et conservez celui qui vous correspond le mieux.

Ensuite, toujours les yeux fermés, accordez toute votre attention au corps du cheval. Que sentez-vous ? Est-il tendu ? Un postérieur pousse-t-il plus fort que l’autre ? Et les antérieurs ? Les sentez-vous ? Pouvez-vous « marcher » ensemble à haute voix ? (AD-PG-AG-PD …). Quoi d’autre ? L’encolure ? La tête ? Joue-t-il avec son mors ? Grince-t-il des dents ?  La queue ?

Revenez à vous-même et « scannez » votre corps. Toujours les yeux fermés, partez du sommet de votre crâne, vous sentez en principe votre bombe. Prenez conscience de son poids, de sa taille, de sa place sur votre tête. Descendez doucement en prenant conscience de chaque parcelle de votre corps. Votre nuque, votre mâchoire, vos épaules, vos bras, votre dos vertèbre par vertèbre,… pour arriver au bout de vos orteils.

Avez-vous noté des tensions ? Lesquelles ? Une fois identifiées, redémarrez votre « scan » mais cette fois, à chaque tension détectée, relâchez les zones concernées. Vous pouvez, par exemple, effectuer de petits cercles dans les airs avec le menton pour décrisper votre nuque, ou monter et descendre alternativement les genoux de leur place « normale » jusqu’au dessus de la selle pour décrisper vos cuisses,…Une fois décoincé, marchez encore, en profitant des sensations et en restant conscient de votre corps et de celui de votre cheval en vous décontractant.

A présent, ouvrez les yeux et dites-moi : comment vous sentez-vous ? Aimeriez-vous que certaines sensations perdurent au fil des séances ?

A bientôt,

Horses Hints

8 réflexions sur “Le cheval en conscience – Séance découverte

    • Bonjour Audrey!
      Merci pour ta fidélité 😉
      Oui, c’est vrai que je fais souvent « juste comme ça » pour ressentir aussi certaines choses mais pousser plus loin vaut vraiment le coup. Essaie quand tu en as l’occasion et reviens me voir 🙂 Important de le faire dans une ambiance calme (intérieur ou extérieur mais calme) au début car pas si facile que ça. Et si en longe, le monsieur ou la madame au milieu doit pouvoir tenir sa langue plus d’une minute d’affilée :p

      Aimé par 1 personne

  1. J’aime beaucoup mais si je fais ça, soit on est sorties de la carrière au premier passage devant la porte, soit si on est dehors ma jument a le nez dans l’herbe au bout de 30 secondes 😀 Et j’ai personne pour longer 😦 Mais je vais voir pour essayer au moins un peu!
    Par contre seule j’ai du mal à ne pas me déconcentrer sur ce genre d’exercice: tu veux pas nous faire un fichier audio à télécharger pour nous guider dans l’exercice? 🙂

    Aimé par 1 personne

    • Bonjour Cavali’Erre, Merci pour ton intérêt! Ha ha, je vois le phénomène 😉 N’as -tu pas moyen de clôturer la carrière (avec des barres d’obsracle ou une longe entre deux piquets ? C’est sûr que si tu dois te retrouver à gérer les « sorties de route » ça va sérieusement te compliquer la tâche 🙂 et avec le cheval à l’arrêt, tu peux travailler la concentration aussi (on peut le faire sans cheval aussi mais ce n’est pas tout à fait pareil ). Un fichier audio ? Je n’y avais pas pensé mais… défi lancé et je l’accepte. Un peu de patience par contre et je m’en vais vous écrire un autre article pour le même type d’exo mais « à pattes ».

      Aimé par 1 personne

      • Si, j’ai moyen de fermer la carrière 😉 J’essaierai sûrement un jour où je serais seule dedans. Là j’ai testé un peu, mais trop peur de passer pour la fille bizarre. Et poney a un peu de mal à rester sur la piste XD
        Super pour l’audio, j’attends de pouvoir écouter le résultat alors! Merci

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s