Tu n’as pas le niveau pour lire ça !

Chers Lecteurs,

Le titre de cet article parle de lui-même : certains cavaliers n’auraient pas le niveau requis pour seulement oser s’intéresser aux écrits, voire aux idées d’auteurs renommés. J’ignore ce que vous en pensez mais moi… ça me donne envie de vomir.

Premièrement : aucun écrit n’a tué de chevaux… des hommes ignorants par contre, oui.

Deuxièmement : lire c’est un peu la base du bon cavalier, je vous en parle régulièrement.

Troisièmement : quel orgueil faut-il posséder pour se donner le droit « d’interdire » de saines lectures à son entourage ? De surcroît, en invoquant son niveau équestre ?

***

Mon opinion ? Celui qui vous déconseille un livre, un auteur, un blog, sous prétexte que vous êtes débutant/néophyte/mauvais cavalier … cherche surtout à cacher ce que vous pourriez y découvrir  qui mettrait en doute ce qu’il veut vous inculquer :p Le procédé me parait, en plus, tout à fait pervers puisqu’il tente d’exploiter votre propre conscience de cette faiblesse / nullité / inexpérience afin de vous maintenir dans votre jus. Pensez-y, si cela vous arrive.

Il est possible que vous ne compreniez pas exactement l’auteur. Oui, et alors ? Vous êtes doués de raison et capables de vous interroger. En outre, entre ce que l’auteur veut dire, ce qu’il dit et ce que vous comprenez.. il y aura toujours un écart. La magie de l’écriture qui rend souvent la rencontre préférable… quand elle est encore possible. Il est possible que la réalité et l’actualité de votre vécu ne correspondent que très peu à ce qui vous est décrit ou expliqué. Oui, et alors ? C’est bien pour aller au-delà de ce que vous connaissez qu’il vous arrive de fouiner dans l’écurie du voisin, non ?

Pour moi, c’est un peu comme dire à un petit cavalier : « Non, tu n’iras pas voir les écuyers de Saumur parce que tu n’as pas le niveau pour les imiter !  » C’est sûr… si vous n’êtes pas peintre reconnu, ne fréquentez pas les musées…. Hoéééé ! Réveillez-vous ! Comment le petit cavalier peut-il avoir seulement l’idée que la cabriole existe s’il n’en a jamais vue? Comment le débutant peut-il se représenter l’assiette idéale s’il n’a jamais lu sa définition ou s’il n’a jamais vu travailler un cavalier aguerri ? Comment un aspirant dresseur peut-il espérer évoluer s’il ne s’intéresse pas aux idées de ses prédecesseurs ? Comment un cavalier en recherche de progression peut-il avancer s’il ne lit pas les publications des Maîtres ?

Evidemment, quand une personne ne voit que par le petit bout du téléscope, il se peut que l’univers lui paraisse inabordable voire… dangereux. Elle tente alors de vous protéger comme elle peut, en vous interdisant d’admirer les étoiles…

J’espère, Chers Lecteurs, que vous ne vous laisserez jamais intimider par de tels propos, quel que soit ce fameux « niveau équestre » dont notre cher monde du cheval nous rebat les oreilles à toutes occasions et surtout… pour nous montrer à quel point nous sommes nuls, indignes d’intérêt, de soutien et de progression.

Un dernier pour la route : lisez, lisez, lisez ! Qui que vous soyez ! Quels que soient vos points de vue, votre expérience (subjective ou objective), votre mode de vie, votre couleur de peau, celle de vos chevaux ou de votre voisin de gauche… L I S E Z … vous n’en serez que plus éclairé et finalement, plus libres de vos choix. Et la liberté.. ça n’a pas de prix.

Bonne soirée les amis !

 

Horses Hints

6 réflexions sur “Tu n’as pas le niveau pour lire ça !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s