Demi-pension

Voilà un bout de temps que vous montez au centre équestre du coin et les reprises de groupe ne vous apportent que peu de progression? Vous en avez assez de passer d’un cheval à l’autre sans logique apparente, au gré des demandes de vos camarades de cours et de l’état de la cavalerie? Vous aimeriez nouer une relation plus intense avec un cheval? Pratiquer de nouvelles disciplines? Vous souhaitez évoluer avec un seul animal et voir grandir vos compétences extra-cavalières ? Vous avez déjà de bonnes compétences mais pas les moyens financiers d’assumer votre propre cheval? Vous souhaitez tester vos compétences avant de sauter le pas de l’acquisition? La demi-pension peut être une chouette option.

 horse-70779_1280

Oui mais… à condition de trouver the perfect match! Exit donc le cheval de votre meilleure copine/meilleur copain qui saute comme un dieu alors que vous, vous êtes plutôt spin et sliding stop… Exit aussi le super poney du voisin pour se promener le dimanche si vous rêvez d’atteindre le niveau Saint Georges… Mais exit également le cheval parfait si son propriétaire ne vous plaît pas! Ça peut paraître exagéré mais plus d’un cheval peut vous convenir et si le propriétaire vous paraît invivable, il y a fort à parier que l’aventure tournera court! Evitez-vous des larmes et passez votre chemin.

Alors comment faire pour trouver le cheval et le propriétaire idéaux?

Comme pour l’achat d’un cheval, définissez vos besoins et vos envies ainsi que les critères non-négociables et ceux qui vous importent moins et n’oubliez pas le budget car ici aussi, vous devrez investir temps et argent. Prenez aussi en compte la géographie. Et soyez réaliste et honnête par rapport à votre niveau équestre et vos compétences. Un cheval annoncé « pour bon cavalier » ne conviendra certainement pas à un débutant. Un cheval annoncé comme « délicat » demandera de grandes compétences comportementales et techniques. Ceci fait, vous pouvez vous mettre en quête de la demi-pension parfaite.

Si vous montiez jusqu’ici dans un manège et que vous vous y sentez bien, demandez à votre enseignant s’il connait quelqu’un qui cherche un demi-pensionnaire. Au moins, vous connaîssez la structure et vous avez peut-être déjà croisé la personne qui est prête à partager son plus cher trésor.

Si vous montiez dans une petite écurie sans possibilité de demi-pension, tournez-vous sans hésiter vers les petites annonces de magazines spécialisés et sur Internet! Les propriétaires qui manquent de temps sont nombreux.

ATTENTION:    les propriétaires qui cherchent une demi-pension uniquement par manque d’argent sont légion mais ne sont pas toujours réellement prêts à partager leur cheval. Cela peut mener à diverses dérives comme un contrôle excessif, des critiques abusives (jamais content quoi que vous fassiez), des exigences démesurées, une grande limitation des activités tolérées …et j’en passe. Vous commencez à trembler? Tant mieux, vous serez vigilant lors de vos recherches!

J’ai défini mes attentes, un périmètre géographique et je suis conscient de mes limites. C’est quoi la suite?

Repérez les annonces qui vous plaisent vraiment et qui respectent votre cahier des charges vos limites et prenez rendez-vous sans attendre. Si un point de l’annonce vous semble obscur, posez vos questions avant de confirmer la rencontre.

Et le jour j?

Soyez calme et confiant. Si vous avez suivi les conseils ci-dessus vous avez mis toutes les chances de votre côté. N’oubliez pas que vous cherchez un cheval mais la personne en face cherche elle aussi quelqu’un de bien pour monter et prendre soin de son saboté. C’est un moment important pour elle aussi.

Commencez par faire la connaissance de vos deux partenaires potentiels. Qui est le propriétaire? Qui est le cheval? Quelle est leur histoire? Quelles sont les attentes les plus importantes du propriétaire? Demandez à panser et préparer le cheval vous-même. En principe, on vous dira oui. Profitez-en pour vérifier que le matériel est adapté au cheval et qu’il donne ses pieds et sa bouche facilement. Si tout se passe bien, faites un essai sur le plat et dans un espace fermé si possible même si vous cherchez un cheval pour vous promener. Si vous n’en avez pas le contrôle en piste… vous ne l’aurez pas en extérieur. N’oubliez pas de détendre le cheval en suivant les indications de son propriétaire. Ensuite, demandez-lui des exercices simples aux trois allures. Le minimum est d’avoir le contrôle de la direction et de la vitesse. Ensuite, si tout va bien, essayez un exercice propre à la discipline que vous souhaitez pratiquer avec lui. Une barre, une figure de dressage plus avancée, une promenade accompagnée, quelques figures de reining, etc… Ensuite descendez et suivez les indications de votre « recruteur ». N’hésitez-pas à lui demander ce qu’il a pensé de votre essai. Il vaut mieux un non franc qu’un oui peut-être qui vous laisse espérer… S’il y a d’autres candidats, pas de panique, montrez votre motivation, dites pourquoi ce cheval-là vous plaît particulièrement, continuez vos recherches et peut-être que vous serez retenu.

road-sign-663368_640

Dans tous les cas, si vous vous retrouvez en présence d’un cheval qui ne correspond pas au texte de l’annonce: FUYEZ! En particulier si le cheval est blessé/malade/en repos momentané ou bien qu’il présente des comportements dangereux. Si le propriétaire vous a menti, il vous mentira encore… pas top pour développer une relation saine et agréable pour tout le monde. Gardez en tête que vous voulez vous faire plaisir et progresser, nouer un contact priviliégié et non rééduquer un cheval en payant pour cela de surcroît, en supposant que vous soyez compétent en ce domaine! Evitez également les écuries en mauvais état et surtout les chevaux dans un état suspect.

ça y est! J’ai trouvé ma demi-pension! Youpeeee! 

Félicitations! Vous voici prêt à débuter une aventure pleine d’apprentissages et de partages. Avant de commencer à monter votre nouveau copain tout seul, demandez à établir un petit contrat qui vous protégera tous les trois. Ce contrat devra préciser le montant de la demi-pension, le partage éventuel de certains frais si non compris dans la DP, les assurances couvrant chacune des parties, l’usage du cheval (hors de question de sauter, balades autorisées, cours obligatoires ou non et avec qui.. ), le matériel à utiliser, la durée de demi-pension, le nombre de jours par semaine convenus et la façon d’y mettre fin. Bien sûr, vous êtes libre de conclure une demi-pension oralement mais quelques précautions ne seront pas mal vues par un propriétaire consciencieux.

Un dernier conseil?

Pour démarrer dans de bonnes conditions, pourquoi ne pas monter sous les yeux du propriétaire pendant quelques séances? Il pourra vous dire à quoi être attentif et si une difficulté se présente, il pourra vous conseiller sur la manière de la gérer car il l’a sûrement déjà vécue avec son cheval.

Etablir un système de compte-rendus de séance est aussi un bon moyen de garder de bonnes relations. Vous et le propriétaire du cheval notez/mailez/dites ce que vous avez fait et si vous avez eu un souci. Dans le cas où vous ne vous croisez pas, un cahier dans l’armoire de sellerie est un chouette moyen de rester en lien.

Enfin, et c’est le plus important, respectez le cheval et l’humain. Prenez soin de l’animal comme s’il était le vôtre, signalez tout problème immédiatement et veillez à toujours travailler avec le cheval dans le même sens que son propriétaire. Ceci devrait vous assurer une expérience de demi-pension réussie.