Le cheval idéal…

La première chose qui vient à l’esprit de celui qui souhaite posséder son propre cheval est souvent l’image de cette monture idéale qu’on avait construite à dix ans dans notre petite tête imagninative et insouciante; qui un étalon noir à la crinière vertigineuse, qui un pur-sang indomptable et qui une jument blanche galopant sur la plage. Parfois, c’est une race qui nous tient à coeur ou bien un sexe, ou même une robe. Soyons honnête, ce cheval de rêve est rarement celui qu’il nous faut. Pour autant, l’écarter tout à fait de nos recherches serait un peu dommage et contre-productif.

Alors que faire?

Lister les critères de recherche objectifs

Le budget: nerf de la guerre, l’argent.

Le point de départ d’une recherche fructueuse c’est d’en définir les limites. Si vous disposez de 2000 € n’espérez pas acquérir un futur crack de complet déjà dressé et bien dans sa tête. Si vous pratiquez en cavalier de loisirs, inutile d’allouer une somme colossale à l’achat de votre futur compagnon. Question de bon sens! A chacun aussi de savoir ce qu’il peut se permettre financièrement mais n’oubliez pas que l’achat est une chose, l’entretien une autre et qu’avoir un peu d’argent de côté pour les frais imprévus peut être salvateur.

Discipline(s) pratiquée(s) le plus régulièrement

Si vous souhaitez évoluer en CSO, un petit camargue risque de vous décevoir… tout autant qu’un PRE ou un Oldenburg. Bien sûr, on trouve des exceptions en tous domaines mais il faut choisir un point de départ. Limiter votre recherche à quelques races ou à un type de chevaux vous évitera beaucoup de temps et d’essence gaspillés pour rien.

Type de cavalier

Adulte, enfant, lourd, grand, ou au contraire plutôt petit? De loisir ou de compétition? Et à quel niveau? De quel âge? Sera-t-il seul ou aura-t-il un demi-pensionnaire?

Type de monte

Anglaise, américaine, autre? / califourchon, amazone, autre? 

Ces deux derniers critères vous permettront de visualiser la morphologie ainsi que le type de caractère et de sensibilité à rechercher. On ne met pas un enfant handicapé sur une selle biplace posée sur le dos d’un petit arabe…

Le sexe

Comme vous pourrez le lire partout ailleurs, le choix d’un étalon pose différents problèmes ne serait-ce que par le style de vie qu’on peut lui offrir. Cependant, n’oubliez pas que les juments sont également des chevaux entiers et qu’elles ont souvent besoin d’un cavalier expérimenté pour gérer « leurs humeurs ». Pour un premier cheval, un hongre peut donc être un très bon choix. Ceci-dit, n’en faites pas un critère non négociable, tout cheval vous fera rencontrer des difficultés, parce qu’il est cheval justement et vous humain.

Age du cheval

On ne le répétera jamais assez mais l’âge est un critère TRES important. Et, on ne le répétera jamais assez non plus mais A jeune cheval vieux cavalier! et à jeune cavalier cheval dressé! J’y reviendrai dans un prochain article. Entendons-nous bien: jeune cavalier signifie ici « cavalier avec pas, peu ou pas assez de bagage équestre pour dresser, éduquer et s’occuper d’un jeune cheval voire d’un poulain ou d’un cheval à problèmes« . Un peu d’humilité ne fait que du bien en équitation. Oui mais alors? Pour un premier cheval, l’âge idéal se situe entre 8 et 15 ans. C’est-à-dire sorti de l’enfance et de la jeunesse mais pas encore usé par le travail d’ancien(s) proprio(s) ni trop vieux pour être monté. Dans cette tranche, on trouve des chevaux prêts pour la compétition et des chevaux maîtres d’école. De quoi satisfaire nombre de pratiquants. 

Exemple très proche de mes envies perso

Le cheval de mes rêves d’enfant

Un étalon noir, immense, musclé à la crinière ondulée et jusque par terre, s’il vous plaît!

Le réalité:

10000 euros max

Dressage baroque, équitation de travail

Je suis adulte, grande mais plutôt légère, je ne souhaite pas pratiquer la compétition ou seulement en amateur, ce sera mon cheval très personnel

Je monte à califourchon et en amazone

-> Il me faut donc un cheval pas trop grand (1,55 m – 1,62 m), porteur, maniable, très réactif, avec une belle morphologie et des capacités à abaisser les hanches, il peut avoir un caractère possessif et/ou hypersensible

Le cheval sera de préférence un hongre ou une jument suivant son caractère

Le cheval aura entre 8 et 12 ans

Je me dirigerai donc sans doute vers un cheval de type Pure Race Espagnole ou Pur Sang Lusitanien ou même un croisé pourvu qu’il ait le caractère et le physique adaptés à mes activités et à mon niveau. Ce qui se verra rapidement au premier essai.

Et le rêve alors?

Il pourra avoir certaines caractéristiques de mon rêve: une robe brillante, des crins très longs, la puissance… mais en aucun cas je ne me dirigerai vers un frison car cette une race un peu trop impassible à mon goût ni vers un purs sang anglais car trop fin, nerveux, et peu adapté à ma discipline.

Merci de m’avoir lue et à bientôt!

NB: je ne parle pas ici du choix d’un cheval destiné à la reproduction car c’est un sujet que je ne connais pas ou peu (mais si ça vous intéresse, je peux réaliser un travail d’information et pour cela rendez-vous ICI), ni de l’adoption de réformés des courses ou sauvés du couteau car ceci fera l’objet de plusieurs articles sur le site. Un peu de patience!

Des questions, des remarques, des demandes? Venez m’en faire part!